http://sentinelleveille.com

http://sentinelleveille.com

La désinformation

On dit que la Vérité ne triomphe jamais, mais que les imbéciles finissent toujours par mourir.

On veut bien le croire. Mais le temps passe, qui finit par se chiffrer en décennies. Soi-même, on regarde son extrait de naissance, on calcule son âge, et on se dit " combien d'années me reste-t-il pour continuer à me battre pour plus de vérité, moins de mensonge".

 

 

Ces combats n'ont de sens que si des hommes et des femmes vous suivent. Le choses ne peuvent basculer que lorsqu'une fraction suffisamment importante de la population est acquise à une contestation de mensonges. Sinon les actions ressemblent à des charges de Don Quichotte contre les Moulins à Vents.

Nos moulins à vent modernes, nous les connaissons, ce sont nos médias, qui nous mentent, nous abrutissent, ce sont nos revues "de vulgarisation scientifiques", qui ne savent plus trop quoi inventer pour donner l'impression que la Science avance, alors qu'elle... recule.

Ces jours-ci je suis allé à la Maison de la Presse du supermarché voisin de mon domicile. Sur la gauche, sur le présentoir, l'actualité du jour. Sur toutes les couvertures des magazines : Dominique Strauss Kahn et sa milliardaire d'épouse, Anne Sinclair. Quelques jours plus tôt, on évoquait "leur calvaire". Maintenant c'est "la renaissance".

L'employée de cette maison de la Presse, captant mon regard, a eu cette remarque :

- Vous croyez que ça m'amuse de voir étalée sur toutes les couvertures, depuis des mois, cette histoire-là !

On dit que la presse abrutit les gens. Mais si la plèbe ne s'intéressait pas aussi à l'affaure Strauss-Kahn, les magazines n'en feraient pas leur couverture depuis des mois. Ils le font parce que le dossier estvendeur. Cette histoire détourne aussi l'intérêt des gens vers le futile, pour que le peu d'intérêt dont ils disposent ne soit pas captés par des choses importantes. En un mot, on les désinforme.

 



 

Je ne sais pas s'il faut être optimiste ou pessimiste face à ce que tout nous voyons se développer dans le monde. Bien sûr, sans Internet, nous serions totalement désinformés. La désinformation par voie de médias ne date pas d'hier. Elle est de tous les temps, et on serait bien naïf de penser qu'elle n'est pas une composante forte de l'action politique contemporaine.

 

Je citerai la façon dont Hitler s'y est pris pour envahir la Pologne avec le soutien massif de la population allemande.

 

Vous savez peut-être qu'après le conflit de 14-18 le centre de l'Europe a fait fait l'objet d'un redécoupage en règle. Le sud de l'allemagne (les Sudètes), région frontalière avec le sud de la Pologne, comportait une partie importante de populations polonaises. Il existait à l'Est de cette région un émetteur radio diffusant ses programmes à l'aide d'une haute tour en bois (qui reste la plus haute tour en bois d'Europe).

 

JPEG - 24.8 ko
La tour de Gleiwitz, clé de l’invasion de la Pologne par les Nazis

 

Les Nazis montèrent une opération de désinformation en habillant des détenus avec des uniformes polonais. Ceux-ci, drogués, furent amenés sur les lieux, puis truffés de plomb. Les morts ne parlent pas, c'est bien connu. La presse allemande diffusa alors la nouvelle comme quoi un commando d'extrémistes polonais s'était emparé de l'émetteur de Gleiwitz, et s'apprêtait à diffuser un message radion, incitant les Polonais des Sudètes à se révolter contre le pouvoir Nazi, et à renverser Hitler. Le National Socialisme était en danger. Voir " l'opération Himmler ". Hitler trouva alors le prétexte de lancer "une opération défensive contre les menaces que l'état polonais faisait planer sur l'Allemagne. Et tous les Allemands y crurent.

 

 

 

cochons

 

Un dessin qui aurait tout aussi bien pu illustrer le dossier du numéro de septembre de Science et Vie

Article de JP.Petit

 

 

Suite ici

 

 

 



18/09/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres