http://sentinelleveille.com

http://sentinelleveille.com

Le bisphénol A est bien toxique!

Un rapport de l'ANSES sur le bisphénol A, publié aujourd'hui(27 septembre 2011), révèle des effets sanitaires avérés sur les animaux, et probables chez l'Homme, même à faibles doses. Les populations sensibles ont été identifiées et devraient éviter le plus possible l'exposition à cette substance chimique.                                        

 

 

Dans un rapport rendu public ce matin, l’ANSES estime que la limitation de l’exposition des femmes enceintes et des enfants au bisphénol A doit être considérée comme un objectif « prioritaire ». Emballages alimentaires, cannettes, revêtements de sols, boîtes de conserve, ustensiles de cuisine… C’est peu dire que cette substance a envahi notre environnement quotidien…

Le nouveau rapport de l’Agence nationale sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) met en évidence « des effets sanitaires avérés chez l’animal et suspectés chez l’Homme, même à de faibles niveau d’exposition. Ces effets pourraient dépendre fortement des périodes d’exposition au regard des différentes phases de développement de l’individu ». D’ailleurs, l’ANSES estime disposer de suffisamment d’éléments scientifiques pour identifier des populations plus sensibles : les nourrissons, les jeunes enfants, les femmes enceintes et allaitantes.  

 

 

 

Le bisphénol A présent dans de nombreux secteurs d'activité

« Près d’une soixantaine de secteurs d’activité sont potentiellement utilisateurs de bisphénol A en France », précise l’ANSES. Aéronautique, bâtiment, fabrication des emballages alimentaires… L’Agence liste ainsi de manière non exhaustive les objets dans lesquels la présence de bisphénol A est assurée : câbles, adhésifs, récipients à usage alimentaire, articles de sport, appareils électroménagers, dispositifs et appareils médicaux, encres d’imprimerie…

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/medecine/d/le-bisphenol-a-est-bien-toxique-a-faible-dose-selon-un-rapport-de-lanses_33653/

 

 

 

                                                                                                       

Tous les services de pédiatrie confirment une augmentation du développement des pubertés précoces pour les petites filles (développement mammaires à 6 ans !) et des malformations génitales pour les petits garçons. Les coupables seraient dans l'environnement : le dénominateur commun de l'air que nous respirons, l'eau que nous ingérons, les aliments que nous mangeons est la pollution chimique, en cause les pesticides et les plastiques. Le bisphénol A et les phtalates sont cachés partout !

Pas facile de faire ses courses sans en acheter : même les canettes ou les boites de conserves contiennent du bisphénol A à l'intérieur ! Or on sait qu'il y a des interactions entre l'emballage et l'aliment ingéré. Même si le sujet est règlementé, la question posée est de savoir si les doses recommandées sont les bonnes ?. Bon à savoir : la chaleur favorise le transfère du plastique dans l'aliment, alors attention aux plats préparés chauffés dans leurs emballages au micro onde. Et les produits bio n'y échappent pas, on peut y retrouver du bisphénol, migré via l'emballage. Résultat, dans nos urines nous avons tous des traces de ces substances chimiques(données américaines : 90 % de la pollution est contaminée par les phtalates et bisphénol) venant essentiellement de l'alimentation, des poussières domestiques et aussi via une exposition par la peau (étude INRA Toulouse). Même si il n'y a pas d'accumulation, l'exposition quotidienne aux sources de phtalates et bisphénol A entraine des risques pour la santé : stimulation du cancer du sein et de la prostate, troubles du comportement, atteintes de la reproduction, diabète et obésité, maladies cardiovasculaires.

Le risque majeur est l'exposition du foetus aux phtalates et bisphénol, avec unimpact sanitaire sur l'enfant mais aussi sur le futur adulte, voir même avec un impact sur trois générations (perte de la fertilité)



Que faire pour éviter les phtalates et bisphénol A dans l'alimentation ?

 

  • Eviter pendant la grossesse tout contact avec les phtalates et bisphénol A (être très vigilant sur son alimentation, vraiment pas simple quand les étiquettes ne précisent rien !)
  • Pour bébé, opter pour des biberons en verre ou sans bisphénol A
  • Eviter les boites de conserves : très forte migration dans la nourriture avec des risques sanitaires graves.
  • Ne pas faire chauffer les plats cuisinés dans leur emballages dans le micro onde.
  • Eviter les bouteilles d'eau : les fabricants de bouteilles d'eau refusent de donner la composition du plastique de leurs bouteilles (pourtant des phtalates ont été retrouvés comme le DEHP considéré comme toxique pour la reproduction, interdit dans les jouets des enfants de moins de 3 ans, et sans oublier que leDEHP le plus dangereux des phtalates est présent dans le Nutella !) .
Faites attention aux présents que vous offrez à vos enfants, beaucoup contiennent des produits toxiques. Faites le savoir à votre entourage!Optez pour des produits de qualités et non toxiques!
Comment reconnaitre les jouets toxiques? Quelques astuces...
- Faire confiance à son odorat: les jouets qui dégagent une odeur forte, désagréable, sont susceptibles de contenir plus de produits toxiques,
- Eviter les jouets en plastiques mou: pour rendre ces jouets souples, le plastique contient nécessairement des phtalates (très toxiques),
- Se méfier des peluches et jouets électroniques, contenant obligatoirement des retardateurs de flammes bromés (très nocifs),
- Pour les jouets en bois, plus naturels, privilégier le bois massif mais attention à la peinture qui les couvre!

En tenant compte de toutes ces précautions, il devient particulièrement difficile de trouver des jouets sains! Et oui, et c'est bien là le problème...
     
 
 
 
 
 
 
   
     
   
              
 
Lire d'autres articles sur aboneobio sur le danger des phtalates, du bisphénol A, des jouets contenant des substances chimiques, des phtalates dans les cosmétiques, des résidus chimiques dans les vêtements des enfants, dans le mobilier, l'air pollué de nos maisons, sur les enjeux du plastique au quotidien ...

++ Plastique toxique documentaire Pièces à conviction France 3
++ Des jouets sans danger : un guide pratique pour mieux choisir
++ Le Nutella contient du DEHP le phtalate le plus dangereux !
++ Bisphénol A chaque jour dans le biberon de bébé
++ Les phtalates dans les crèmes, mâles en péril...
++ Nos enfants avalent 128 résidus chimiques par jour !
++ Poison notre risque au quotidien, pesticides, bisphénol A, phtalates, ...
++ La malédiction du plastique
++ Menus toxiques avalés chaque jour
++ Traces de résidus chimiques dans les tee-shirts pour enfants
++ Assiette tous risques : mal manger nuit à sa santé
++ L'alimentation anti-cancer selon David Servan-Schreiber
++ Poison notre risque au quotidien, pesticides, bisphénol A, phtalates, ...
++ Nos enfants nous accuseront
++ cancer du sein et pesticides, protéger les femmes enceintes et les bébés
++ PCB : sommes nous contaminés ?
++ les bio plastiques polluent
++ désodorisants intérieurs : danger !
++ Echantillons de cosmétiques pour bébé à la maternité : cadeaux empoisonnés !
++ la pollution nous ronge au quotidien
++ L'air intérieur de la maison est pollué ? Un quizz pour le savoir
++ Eau et cancer : quelle eau boire ?
++ Du plomb dans les jouets : Mattel condamné !

 

 



28/09/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres