//sentinelleveille.com

//sentinelleveille.com

Le grand danger des puces RFID

Aujourd’hui, je vous propose un article qu’il s’agit de faire circuler le plus possible, car ce que j’ai découvert, au gré de mes recherches m’a tout simplement horrifié.                                                                             

 

Ce que je vais vous relater ici est effrayant et m’a fait réfléchir à l’avenir encore plus. Je me suis dis que je ne pouvais pas et ne voulais pas laisser faire. Même si cela est effroyable, il faut prendre conscience et agir.

Je viens d’entrevoir les preuves de ce que tous les conspirationnistes nous annoncent depuis des années. Et c’est à la vue de tous… et personne ne dit rien.                                                                                         

 

Vous pensez que les puces RFID implantables, ainsi que le contrôle des populations par elles, c’est de la science fiction ? Vous pensez en me lisant que je suis une vilaine conspirationniste ? Que je suis une marginale ou une paranoïaque qui essaye de faire peur au gens ?              

 

Et pourtant, les puces RFID dans notre quotidien c’est bien réel et c’est aujourd’hui. Demain, elles seront implantées directement dans nos corps.

Toutes les preuves sont là. Et comme personne n’est sensé me croire sur ma bonne foi sans justifications, je vais essayer de vous expliquer ce que j’ai trouvé.                                                                                         

Cliquez bien sur tous les liens. Je n’ai pas sorti tout cela de nulle part. Tout ce que j’ai trouvé est sur Internet et facilement vérifiable.

Aujourd’hui, donc, en me baladant sur quelques forums alternatifs du net, je tombe sur un sujet très intéressant sur l’abandon du compte bancaire. Puis, dans une intervention, l’internaute disait que les américains allaient tous, d’ici 2013, être « bagués » avec l’implantation de puces RFID sous cutanées. Je me suis alors demandée où il avait bien plus aller chercher cela. Il n’en fallait pas d’avantage pour attiser ma curiosité.

J’effectue donc quelques premières recherches sur la toile et je tombe sur ce site Puce RFID sur Médiapart.

Selon l’article, tout partirait de la nouvelle réforme du système de santé impulsée par Barack Obama aux États Unis. Il y aurait dans cette Loi un passage dans lequel il serait imposé aux américains faisant appel au système de santé, l’implantation d’une puce RFID dans le corps sous couvert de meilleur suivi de leur santé mais également d’une meilleure prise en charge médicale.                                                                     

Je crois à un canular… Ce que me confirme le site Hoaxbuster.

Mais, je ne veux pas en rester là.

Je reprends les références de l’article en me disant « Cela n’est pas possible, c’est trop gros. » Mais je veux vérifier. Me voilà donc en quête des textes originaux de la réforme de la santé aux États Unis.

Les textes sont téléchargeables sur le Site The Library of Congress. Pas facile à trouver du reste. Deux versions du texte sont présentes :

1 . America’s Affordable Health Choices Act of 2009 (Introduced in House – IH)[H.R.3200.IH][PDF]
2 . America’s Affordable Health Choices Act of 2009 (Reported in House – RH)[H.R.3200.RH][PDF]

Le premier est le projet de loi, le second le texte qui a été adopté.

Je commence la lecture. Tout d’abord celle du projet de Loi où, à la page 1001, il est possible de lire :

(g)(1) The Secretary shall establish a national medical device registry (in this subsection referred to as the ‘registry’) to facilitate analysis of postmarket safety and outcomes data on each device that

(A) is or has been used in or on a patient; and

(B) is—

(i) a class III device; or

(ii) a class II device that is implantable, life-supporting, or life-sustaining.

Je n’en crois pas mes yeux. Il est question de dispositifs de classe II dont je vais vous parler par la suite. Le mot implantable est en effet utilisé exclusivement pour désigner des puces RFID.

Je me dis qu’ils n’ont pas pu garder cela tel quel dans la Loi votée. J’étudie donc le texte de Loi qui a été adopté.

C’est à la page 1193 que nous pouvons relire les mêmes termes, mots pour mots. De la page 1193 à 1196, nous pouvons lire comment ils vont créer leur base de fichage de la population. A partir de la page 1196, il est possible de lire :

Not later than 36 months after the date of the enactment of this subsection, the Secretary shall promulgate regulations for establishment and operation of the registry under paragraph (1).

Autrement dit pas plus de 36 mois après la promulgation de la Loi, les mesures décrites dans le document devront être en place. La loi a été votée en Mars 2010. Ce qui nous donne une échéance d’ici mars 2013 c’est à dire dans 8 mois.

 

   

Dans la population aucun émoi, aucune réaction de qui que ce soit sur ce point des puces RFID j’entends… Les républicains et les opposants à cette Loi ont essayé de la faire invalider au nom de la liberté individuelle en se fondant sur le fait que cette réforme force les personnes à prendre une assurance santé individuelle. Cela n’est pas dans les idées conservatrices et individualistes de l’Amérique où chacun doit financer son mode de vie et où les interventions de l’État fédéral sont souvent les mal venues. Mais rien sur les RFID. Les plus démunis des américains voient dans cette Loi un réel progrès pour leur prise en charge médicale. Ce qui pourrait effectivement être le cas. Mais à quel prix ?

 

J’en reviens toujours pas. Leur idée de fichage ne fait même pas tilter la Cour Suprême qui a validé le texte ici.

 

J’ai alors sauté sur mon clavier et ai continué à creuser. J’ai alors atterris sur le Blog de Scaramouche – Actualité de l’Histoire.

 

Ce qui m’apprends qu’en fait, cette histoire de « pucer » la population américaine apparaissait déjà dans un document de la FDA . Ce document daté du 10 décembre 2004 est visible sur le site de la FDA sans être caché de quoi que ce soit, accessible à tous. Ce texte de la FDA du 10 décembre 2004indique clairement :

 

This guidance document was developed as a special control guidance to support the classification of the implantable radiofrequency transponder system for patient identification and health information into class II (special controls).

 

Soit un guide pour le contrôle et la classification des puces RFID pour l’identification des patients et l’information médicale. Tout est dit !

 

Depuis 2004, personne n’a percuté. Aucune association, aucun groupe alternatif, rien… Black out complet sur le sujet. Forcément c’est trop gros.

 

Mais comme on dit, plus c’est gros, plus ça passe.

 

Puis en mars 2012, nous apprenons par le site Mobiledia que la DARPA, l’agence des projets de recherche avancée de la défense américaine a décidé d’implanter aux soldats des nanorobots bioniques identiques aux puces RFID qui vont renseigner sur la santé des soldats au front et donner en temps réel des informations aux médecins militaires sur leurs problèmes de santé éventuels. L’info était aussi sur des gros sites d’information tels Yahoo. C’est dire si, au moins aux États Unis, elle n’est pas passé inaperçue. L’objectif serait le diagnostic, le suivi des signes vitaux ainsi que la délivrance de médicaments dans le sang. Ceci afin d’avoir toujours plus de soldats prêts au combat, les statistiques montrant que plus de soldats meurent de maladies que des suites de combat. Surtout plus de surveillance !

 

Je me doute bien que les puces ne sont pas des objets inoffensifs. J’ai donc été voir sur Wikipédia ce qu’est une puce RFID. Parce que bon, on se doute que c’est pas super bon, mais comment cela fonctionne exactement, c’est déjà plus obscur.

 

Ce dispositif non seulement peut servir à récupérer des infos sur vous. Vous ne savez pas quand, vous ne savez pas quoi, ni qui les récolte, ni ce qu’elle en fait.

 

Dans un premier temps nous pouvons penser au cyber marketing. Les publicités seront mieux ciblées et permettront de nous vendre encore plus d’objets inutiles alors que nous sommes déjà matraqués à longueur de journée. C’est déjà affreux en soi.

 

En même temps, si collectivement nous refusions d’acheter, ils ne vendraient plus rien et tout ce business s’écroulerait. Mais passons.

 

Cela va surtout aider à la création de fichiers de renseignements. Le but étant de récupérer le plus possible d’informations. Les gouvernements, ainsi que les sociétés secrètes qui sous-tendent ce projet, pourront savoir tout de nous, de notre date de naissance à la couleur de nos sous vêtements en passant par l’état de notre compte bancaire. Tout sur nous, nos proches, nos amis mais aussi notre vie professionnelle et même intime. Tout cela peut aller bien plus loin que ce que l’on pense. Ils pourront aller piocher directement dans notre corps ce qu’ils veulent. A chaque pas, un ordinateur et les personnes le dirigeant, sauront ce que nous faisons, ce que nous portons, avec qui nous sommes, ce que nous pensons. Ils entreront dans nos intimités sans que nous puissions y faire quoi que ce soit.

 

C’est déjà beaucoup le cas aujourd’hui où nous sommes tracés tout le temps, notamment par les produits que nous achetons qui sont souvent équipés par ces puces RFID sans que nous le sachions. Dès que nous allons sur Internet, que nous payons par chèque ou carte bleue, lorsque nous envoyons un mail et plein d’actions de notre quotidien, nous sommes surveillés. Des milliers de caméras vidéos sont maintenant comme autant d’espions dans les villes et même les petits villages.

 

Non seulement nous cautionnons ce système tous les jours, mais surtout nous l’entretenons par le biais des réseaux sociaux et autres gadgets modernes. C’est donc chacun d’entre nous qui devientl’agent Smith de son voisin. Nous sommes des pions de ce projet infâme sans même en prendre conscience.

 

Pour autant que nous sachions, nous n’avons, pour la plupart d’entre nous au moins, pas encore ses saletés en nous. Qu’en sera-t-il lorsque nous aurons ces dispositifs à l’intérieur de nous ? Nous allons leur mâcher le travail !

 

Il pourrait aussi y avoir bien pire.

                            

 

 

Les populations pourraient être classées dans les catégories selon leur âge, leur sexe, leur origine, leur religion, leur orientation sexuelle, leur employeur, leur niveau de revenus ou je ne sais quoi d’autre.

 

Il y a déjà eu dans l’histoire des génocides et des persécutions à grande échelle : les arméniens, les tsiganes, les cambodgiens, les opposants politiques, les homosexuels, les handicapés mentaux et physiques, les protestants, les chrétiens, les juifs, les pseudo sorcières… Ces personnes étaient traquées ou dénoncées et exécutées. Qui nous assure que certaines personnes ne vont pas remettre en place de tels plans macabres ? Nous ne pouvons pas le savoir car nous ne savons pas qui contrôle vraiment tout cela. Là, ils n’auraient même plus besoin de délateurs. Sous couvert de sécurité de nos petites personnes, ils sont en train de nous ôter notre liberté.

 

Arrêter ces hommes et femmes et les mettre hors d’état de nuire va être très compliqué puisqu’ils gravitent dans une nébuleuse qui les protège de toute intrusion. Et pourtant, il faudrait aussi s’occuper de trouver les coupables de tout cela afin de leur demander des comptes.

 

Mais plus que cela, la communication avec les puces RFID se fait dans les deux sens. Donc émetteur mais receveur d’informationsMais nous ne pouvons savoir ni la provenance ni le contenu.

 

Je vous conseille aussi la lecture de cet article Article de Vic sur les puces RFID. Ces puces seraient sans danger pour nous. Indolores et sans risques… sauf qu’elles contiennent notamment du lithium, toxique. Les spécialistes vont vous répondre qu’elles sont encapsulées et qu’il n’y aucun risque. Mais avec quel matériau ? Que sait-on à long terme de la cohabitation avec le corps humain ? Rien du tout… Sans parler des émissions de radiofréquences à l’intérieur même du corps humain dont nous ne savons pas quels effets elles pourraient avoir. Elles auraient aussi la possibilité de perturber beaucoup de fonctions qu’elles soient endocriniennes, cardiaques, musculaires. Elles pourraient aussi provoquer des maladies, peut-être graves. Nous ne pouvons pas savoir.

 

Par exemple, vous pouvez consulter ici un document expliquant la corrélation entre l’implantation de puces RFID sous cutanées chez les animaux et des tumeurs cancéreuses.

 

Déjà, pendant les phases de tests, ces dispositifs RFID ont causé des tumeurs sur les souris de laboratoire.

 

Mais pas seulement. Des chiens ont aussi développé des cancers à la suite de l’implantation d’une puce RFID. Un chien nommé Seamus en est mort. Un autre de nos petits compagnons à poils nommé Scooty a aussi développé une tumeur suite à l’implantation d’une puce RFID. Lorsque sa tumeur a été retirée, un lymphome malin, la micro-puce implantée était incorporée a l’intérieur de la tumeur.

 

La dangerosité est donc bien réelle.

 

Elles pourraient donc aussi servir à modifier notre comportementprovoquer des maladies voir même coder de nouvelles informations dans notre ADN sans qu’on le sache. Produire on ne sait quelle mutation génétique. Certains affirment même qu’elles pourraient provoquer un arrêt cardiaque par une simple impulsion. Vous imaginez les dégâts ? Et selon qui en a le contrôle, nous pouvons nous attendre au pire. Ce ne sont pas des gens très bien intentionnés pour vouloir nous implanter ces dispositifs dans le corps et ainsi nous contrôler, voire nous tuer.

 

Dans l’article Wikipédia il est noté en toute lettres :

 

Ce sont des dispositifs actifs, émetteurs de radiofréquences qui vont activer les marqueurs qui passent devant eux en leur fournissant à courte distance l’énergie dont ceux-ci ont besoin. La fréquence utilisée est variable, selon le type d’application visé et les performances recherchées3 :

125 kHz ;

134,2 kHz pour la charge du transpondeur ; 134,2 kHz pour un bit 0 et 123,2 kHz pour un bit 1 pour la réponse du transpondeur dans le cas d’une transmission FSK (Texas Instruments Series 2000) ;

13,56 MHz (ISO 14443A 1-4, ISO 14443B 1-4, ISO 15693-3 et ISO 18000-3) ;

915 MHz aux États-Unis, de 865 MHz à 868 MHz dans l’Union européenne pour l’UHF(EPCglobal et ISO 18000-6c ; les fréquences et les puissances d’émission dépendent des législations en vigueur) ;

2,45 GHz ou 5,8 GHz (micro-ondes).

 

Cette dernière mesure est la fréquence maximale d’émission. Plus les émissions sont fortes, plus le débit est grand. Nous laisserions donc nous mettre dans le corps un dispositif capable d’émettre les mêmes ondes que celles auxquelles nous exposons nos aliments dans le micro ondes ! Cela revient à mettre un être humain dans un micro ondes et à lancer le programme. C’est de la torture et un meurtre. D’autant que, avec les puces, la mort peut ne pas arriver d’un seul coup. Elle arrivera petit à petit, nous grillant plus en plus chaque jour de l’intérieur. Cela pourra être lent et la douleur inimaginable. Et croyez bien que ceux qui orchestreront cela y prendront un malsain plaisir. Plaisir de nous voir mourir.

 

Après tout cela, vous allez me rétorquer : c’est aux États Unis tout ça. C’est déjà un pays de fous. Nous cela ne nous concerne pas. Nous n’avons qu’a les laisser sombrer tous seuls.

 

Je vous rappelle juste que l’on vit sur la même planète. Vous pensez qu’un pays comme les États Unis peut tomber sans qu’il y ait de répercussions autre part ? Nous ne sommes protégés de rien. Vous pensez réellement que les éminences grises de ce monde, qui ont réussit à mettre cela en place aux États Unis, vont s’en contenter ?

 

Nous savons depuis longtemps que leur projet est de réduire la population mondiale. Pas qu’aux États Unis donc. Ils nous intoxiquent tous les jours pour nous rendre stériles dans les produits ménagers, cosmétiques et alimentaires. Mais l’étape suivante c’est l’éradication.

 

En Angleterre, le Prince Philip dans la préface de sa biographie Si j’étais un animal publiée en 1987,écrit:

 

« In the event that I am reincarnated, I would like to return as a deadly virus, in order to contribute something to solve overpopulation. »

 

Soit une fois traduit :

 

« Dans le cas où je me réincarnerais, je voudrais revenir comme un virus mortel, afin de contribuer en quelque chose pour résoudre la surpopulation. »

 

[Article sur la dépopulation et l'eugénisme à venir]

 

Et nous parlons donc bien du mari de la reine Elisabeth II. Ce même prince Philip, qui l’air de rien, fait tout de même l’objet d’un culte tel une divinité dans certaines parties du monde ! Tout cela pour finir par exploiter ces pauvres gens simples dans des émissions de télé-réalité. C’est pire que navrant.

 

Vous voyez le paysage se dessiner ? Vous voyez la manipulation ? Ce même prince qui a écrit des tas de livres en collaboration avec d’autres auteurs, beaucoup sur l’environnement, les bateaux et les armes dont un intitulé « Survival or Extinction: A Christian Attitude to the Environment ». Cela se passe de commentaires.

 

Pour la France, voici ce qui nous attend, lu sur le blog de Scaramouche.

 

Pour l’instant, ce sont juste les supports physiques qui seront équipés de puces. Ils permettront déjà de vous tracer et de récupérer des informations.

 

À terme, c’est à l’intérieur de notre corps qu’ils vont les greffer.

                           

 

                                                                                                           

Si nous refusons, nous ne pourrons plus avoir de papiers d’identité, plus de passeport, plus de permis de conduire. Cela signifie que plus le droit de conduire, plus le droit de voyager mais il y a bien pire.Sans papiers d’identité nous ne pourrons plus avoir accès ni à un logement, ni même à un travail, ni au système de soins et encore moins à toutes les activités que l’on fait aujourd’hui. Nous n’aurons plus la possibilité d’avoir d’argent légalement pour vivre. Devons nous commencer dès aujourd’hui à faire des économies ? Devrons-nous alors basculer dans l’illégalité ? Au train où vont les choses, nous n’aurons peut être pas d’autre choix.

 

Vous pensez que je continue de fabuler, mais les preuves sont toutes là et aussi en France.

 

Les entreprises françaises qui font du RFID sont pléthore. Voici une liste des principales entreprises faisant du RFID en France sur ABC et Kompass. Elles sont loin d’être toutes référencées. Vous avez aussi France RFIDKemedys (n’ont pas encore de site internet), GS1 France, etc …

 

En mai 2010, se sont même tenues à Paris les premières assisses de la RFID , renouvelées en 2011 dont on peut trouver programme téléchargeable. La coopération se fait même internationale comme vous pouvez le voir ici.

 

Pour preuve supplémentaire et décisive, une association loi 1901 a été créée en 2008 en France pour promouvoir les RFID. Impulsée par le ministère de l’économie et des finances, elle s’appelle le CNRFID. Cette association a pour objet, je cite :

 

Le Centre National RFID (Association loi 1901) a été mis en place fin 2008 à l’initiative du Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Emploi (MINEFE) pour faciliter le développement et l’usage de la technologie RFID (Identification par Radio-Fréquence) afin de soutenir à la fois les « Offreurs de solutions RFID »  (concepteurs, fabricants de matériels, intégrateurs, juristes, etc…) et les « Utilisateurs » (entreprises de la distribution, de l’aéronautique, de l’électronique, PME et TPE, associations, etc.).

Objectif : encourager le déploiement de solutions RFID et de développer les partenariats entre les offreurs de solutions, les utilisateurs, les laboratoires de recherche et les institutions par :

  • L’accompagnement financier et technique de développement de solutions RFID
  • La contribution à la normalisation et aux évolutions légales et réglementaires
  • Le développement du business de nos adhérents
  • L’information et la formation utilisateurs et offreurs de solutions RFID

 

Il a même sa propre page Facebook depuis novembre 2011.

 

Son président Daniel NABET est, je vous le donne en mille, directeur régional de France Télécom. (Attention au lien vers sa biographie non critique). Le vice président de cette association est Luc FILIZZOLA, un cadre de chez Renault comme on peut le voir sur son profil LinkedIn.

 

Quel heureux hasard non ? Deux belles et florissantes entreprises françaises qui font des milliards de profits tous les ans !

 

Et en cerise sur le gâteau, voici le prix de l’adhésion à cette association pour les entreprises.

 

Enfonçons encore le clou. Ce fichage généralisé a fait l’objet d’une Loi en France, votée par seulement 11 députés sur 577 en juillet 2010. En catimini, sans mot dire … Voir l’information et les débats à l’Assemblée.

 

Cela a commencé il y a longtemps. En France, déjà depuis avril 1999, l’identification par puce électronique de nos animaux domestiques est une obligation légale. Réellement obligatoire depuis juillet 2001 au dermographe pour tout animal mais obligatoire avec la puce si vous souhaitez faire voyager votre compagnon avec vous dans l’UE. Voir Site agriculture.gouv et Site Vetamino. Pour lutter contre les abandons, soit disant, qui sont un vrai fléau. Sauf qu’il y en a toujours autant qu’avant, si ce n’est davantage. Mais cela permet aussi de suivre son propriétaire. Et ce ne sont pas que les animaux domestiques, puisque le bétail a droit aussi à ces jolies puces. Depuis des lustres, les scientifiques suivent aussi beaucoup d’animaux de cette façon comme les saumons par exemple.

 

Cela est donc une volonté des états et tout cela est organisé par eux, y compris en France.

 

Ces mêmes états qui sont tenus en coulisse par des personnes inconnues dont nous ne connaissons rien. Vous pouvez donc voir que nous sommes bien en plein dedans .

 

Une nouvelle étape va être franchie avec la puce RFID pour les humains.

 

Au gré de mes recherches, j’ai trouvé ce reportage très intéressant d’Etienne LABROUE qui est à visionner d’urgence et qui concerne le contrôle des populations.

 

Vidéo Contrôle Total des citoyens – 3 Les implants de puces RFID pour la puce RFID.

 

Mais aussi :

 

Vidéo Contrôle Total des citoyens – 1 La cybersurveillance

 

Vidéo Contrôle Total des citoyens – 2 la biométrie

 

Nous pouvons notamment y apprendre que ce phénomène de puce RFID à été médiatisé au départ par les boîtes de nuit espagnoles, même s’ils semble que les pionniers en la matière soient les mexicains.

 

Dans ces boîtes de nuit ; les clients volontaires sont « pucés » moyennant 125 € afin de faciliter leur entrée dans l’établissement dans le carré VIP et le paiement de leurs consommations. Une infirmière à l’accueil injecte les puces à tour de bras. C’est le cas de le dire puisque implantée sous la peau du bras… Sous la peau vous dîtes ?? La vérité c’est que cette puce est dans le muscle et que la retirer nécessite une intervention chirurgicale au cours de laquelle le chirurgien doit tailler dans le muscle.

 

Ce phénomène n’est pas de la science fiction. C’est aujourd’hui et maintenant.

 

Il y a un an, à Mexico, ce sont déjà un millier de personnes qui étaient ainsi marquées. Dans ces reportages qui ont été mis en ligne il y a un an, déjà une centaine de clients de cette boîte de nuit étaient pucés. Combien le sont aujourd’hui ? Nous pouvons nous douter que ce marché va devenir exponentiel comme tout ce qui a l’attrait de la technologie.

 

Cela reste du marquage mais élaboré, tels les nazis qui tatouaient un numéro sur la peau des déportés dans les camps de la mort.

 

De surcroît, on nous vend ces dispositifs hyper fiables pour améliorer nos vies et notre sécurité. Mais cela est faux. Ils ont été hackés dans les minutes suivant leur mise en place dans les aéroports par exemple. Ce n’est pas fiable en plus d’être très dangereux.

 

Cela est vraiment effrayant. Ils auront la possibilité de savoir où nous sommes à chaque instant, ce que nous faisons, ce que nous achetons, ce que nous portons, quels fichiers nous consultons, quels sites internet nous fréquentons, quels sont les lieux où nous sortons, ce que nous pensons, ce que nous sommes. Encore plus que maintenant, ils pourront entrer dans l’intimité de nos vies, être dans notre esprit. Des puces RFID sont aujourd’hui cachées dans beaucoup de produits sans même que nous le sachions. Nous sommes déjà tracés avec nos vêtements, nos chaussures, nos bijoux, notre maquillage par exemple sans forcément le savoir voir ici.

 

Lire aussi à propos des dangers du RFID les livres Pièces et main d’oeuvre qui a travaillé notamment sur les RFID et les nanotechnologies.

 

La vérité, c’est que si nous laissons faire les choses, dans une brève échéance, 5 ans peut-être moins, nous serons tous implantés avec ces puces RFID…

 

Si nous voulons des papiers d’identité en règle, nous n’aurons pas d’autres choix. A moins d’entrer dans la clandestinité et la dissidence. Beaucoup le sont aujourd’hui, mais je pense qu’à court terme, nous n’auront plus le choix. Nous devrons mentir.

 

C’est drôle, justement, je préparais un article sur ce thème. Et finalement, je me rends compte que pour ne pas y rester, nous n’aurons pas d’autres alternatives. Avoir des papiers d’identité, se faire soigner, conduire et tant d’autres choses auxquelles je ne pense pas. Toutes ces actions qui semblent si banales dans notre monde ne pourrons plus être faites qu’au prix d’un contrôle sur nos vies, sur nos pensées, sur nos données, sur notre corps.

 

La projet a voulu aussi qu’on puce les immigrants et les travailleurs immigrés aux Etats Unis pour les suivre à la trace.

 

Le pire, c’est que le projet prévoit même de pucer les enfants dès leur naissance… Plus le choix ! Il faudrait alors accoucher dans la clandestinité en dehors de toute structure de peur que notre enfant se retrouve inventorié à vie ? Quelle vie pour eux ?

 

Vous pensez que je fabule ? Regardez plutôt ce qui se passait dans certains hôpitaux américains en 2008. Le nouveaux nés étaient implantés d’une puce RFID vendue par Verichip afin de lutter contre les kidnappings de bébés et éviter les erreurs en donnant le mauvais bébé à une maman. C’est facile : pouf une puce et plus de souci !

 

Êtes vous prêts à laisser faire tout cela ?

 

Moi non, et c’est pour cela que je vais maintenant vous exposer la manière dont les choses vont se passer. Transparente puisqu’ils ont toujours fait de même pour nous faire passer les choses de force.

 

                                                                                                        

Comment les choses vont se passer ?

 

Étape 1 : La familiarisation

 

Comme de coutume, cela commence par une campagne de pub gentillette aux États Unis : campagne de pub américaine pour l’adoption des puces RFID – Société Verichip datant de juin 2012. Doucement, mais sûrement. Une autre publicité pour IBM mets en avant l’avantage des RFID pour faire ses courses.

 

Voici également, la version jeune, une promotion pour le Coca Cola Village. Un « super » camp de vacances jeunes en Israël (tiens donc pourquoi dans ce pays ?). Là-bas, de jeunes participants du monde entier sont munis de bracelets RFID qui leur permettent de leur faciliter la vie et de passer de super vacances dans la joie et le soleil ! Musique, soleil, piscine, boissons sans alcool bien sûr et fun :( . Genre comment prendre les jeunes pour de gros idiots. Pour l’instant, ce sont des jolis bracelets rose, demain, n’en doutez pas, ils leur implanteront sous la peau !

 

Pour la France, ce qui nous attends a été présenté au journal de France 2 en 2007 déjà avec la carte d’identité nouvelle génération, réputée infalsifiable mais aussi payante !! Ben oui, fallait bien aussi trouver un moyen de récupérer des billes non ? Sans puce RFID, pas de papiers d’identité donc. Et qui dit pas de papiers dit pas de travail, pas de logement, pas de système de soins, pas de permis de conduire, rien… Nous ne serons plus personne.

 

Étape 2 : L’habitude et l’Assimilation

 

Ils nous habituent progressivement depuis quelques années déjà à faire entrer ces nouvelles technologies notamment biométriques dans notre quotidien : carte à puce, bancaire, Vitale, de transport ou de fidélité par exemple. Mais aussi badge de pointage en entreprise voir scanner manuel, optique ou oculaire.

 

Ces puces seront bien sûr gratuites dans un premier temps pour inciter les gens à se faire ainsi pucer. Puis par la suite, la machine à récupérer encore plus d’argent va se mettre en action.

 

La cible sera aussi et plus sûrement les enfants. Plus c’est inculqué tôt mieux cela fonctionne. Depuis quelques années déjà, ils habituent nos enfants aux systèmes de surveillance et de biométrie, partout jusque dans les écoles, les cantines ou les maternelles.

 

Aux États Unis, ces dernières insèrent des puces RFID dans les vêtements des enfants pour savoir où ils sont et ce qu’ils font. Voir site OwniLive . Et pas seulement puisque cela arrive aussi dans les crèches françaises. Voir le forum de discussion nous ne sommes pas seuls.

 

Le risque est aussi de voir nos petites têtes blondes classées dans des catégories et donc ne plus pouvoir faire ce qu’il souhaitent de leur vies car « la puce » les a déjà mis dans une case. Ils deviendront ce qu’ils leur dicteront de devenir. Il serait aussi possible de les contrôler comme des pantins. Ou pire, ils pourraient être déclarés malades et être mis sous médocs, donc sous contrôle, jusqu’à la fin de leur vies ?

 

[ NB : Bientôt un article sur les dangers de la psychiatrie]

 

Il faudrait donc pouvoir dé-scolariser nos enfants et les instruire à la maison. Les inscrire dans les réseaux alternatifs qui sont étouffés et qui finissent par disparaître ?

 

A ce propos du danger des RFID Katherine Albrecht et Liz McIntyre dans le livre « Spychips » parlent aussi des jeunes générations peut enclines à voir le danger de ces nouvelles technologies.

 

« C’est intéressant », dit Katherine Albrecht. « Je suis stupéfaite de constater à quel point cette jeune génération est d’accord avec cela. Ils ne voient pas le problème… « Pourquoi tout le monde ne voudrait-il pas être pisté ? »

 

Il convient donc aussi l’alerter tout le monde et surtout les jeunes générations. Ce n’est pas qu’elles sont plus bêtes ou moins intelligentes (souvent c’est même le contraire). Toutefois, ces jeunes personnes sont nées avec une souris dans la main et un clavier greffé à la place des doigts. Ils n’ont connu que cela et ont confiance en ces technologies. Mais il faut les sensibiliser grandement sur les grands dangers qu’elles représentent et surtout sur les puces RFID ou autre navigation sur Internet.

 

Ce livre dont je vous parle est en anglais, mais l’important c’est de comprendre qu’il met en garde contre les puces RFID. Si vous avez le niveau en anglais pour le lire, il semble très intéressant. Vu icimais il faut aller tout en bas de la page.

 

Les entreprises ne sont pas en reste, notamment avec l’exemple dans le reportage d’Etienne LABROUE de l’hôpital de Hyères. Les entreprises qui tracent leurs salariés, cela ne date pas d’hier. Là, avec les RFID, nous passons un nouveau cap où l’entreprise aura tout pouvoir sur nous.

 

Plus possible de penser par soi-même, de prendre 30 secondes de pause en plus ou de s’écarter de quoi ce soit. Vous devrez devenir un salarié normalisé, adaptable et manipulable à souhait. C’est sans compter que nous avons tous une personnalité et une manière d’être et que nous ne sommes pas tous pareils. Nous ne pouvons pas tous ainsi être formatés. Nous serons tracés du 24/24 et 7 jours sur 7. L’entreprise pourra savoir où vous êtes et ce que vous faîtes à tout moment même pendant votre pause déjeuner. Comme si nous étions des menteurs ou des voleurs. Et quand nous repartirons chez nous, ce sont les états qui prendront le relais en nous espionnant. Nous serons enfermés, à vie dans des prisons sans barreaux ! Ils pourraient même nous obliger à faire des choses qui vont à l’encontre de nos convictions, peut-être à tuer pour eux. Qui peut le savoir ?

 

Et quand nous émettons un refus de ces dispositifs, ils nous répondent gentiment « Mais pourquoi vous n’êtes pas d’accord si vous n’avez rien à vous reprocher ? Si vous n’êtes pas d’accord c’est que vous avez quelque chose à cacher ? » Et c’est vous qui devenez suspect ! Quel retournement de situation !

 

Cela se profile en France aussi depuis un petit moment. Tout cela à été décrit dans le Livre bleu. Remis au remis au ministre de l’économie de l’époque Patrick Devedjian en juillet 2004 qui décrit huit exemples de programmes stratégiques et sociétaux que les industriels voulaient mettre en place en France et en Europe.

 

[NB Sur Patrick Devedjian :

 

Lui non plus n'est pas tout blanc. Je n'ai pas creusé très loin mais selon Wikipédia, il a été dans sa jeunesse de 1964 à 1967, membre d'un groupe d'activistes d'extrême droite appelé Occident, ancêtre du Front National, fondé par le collabo et pétainiste Pierre Sidos. Il a pour ses faits d'armes dans ce groupe été condamné à de la prison et a été exclu à la suite d'une méprise sur une possible dénonciation de ces compagnons pour lequel il a d'ailleurs été puni par le supplice de la baignoire. Il dit aujourd'hui qu'il regrette ce qu'il considère cela comme une erreur de jeunesse. Mais s'il n'avait pas été exclu, y serait-il encore si le mouvement avait perduré ? Aurait-il continué dans cette même mouvance dans d'autres groupes ? Les idées qu'il défendait dans ce groupe se sont-elles éteintes avec son exclusion ? Il est tout à fait légitime de penser en tous les cas que le réseau de relations et d'influences tissé à cette époque n'est pas mort.

 

Il a aussi été l'avocat de Jacques Chirac et Charles Pasqua dont il est de notoriété publique qu'ils sont loin d'être au dessus de tous soupçons.

 

Il incarne au sein de l'UMP une des lignes les plus libérales et des plus radicales. Il se permet même en 2007 d'insulter de « salope » une autre députée (à qui il a présenté des excuses depuis bien évidemment puisque cela a été médiatisé et qu'il n'avait pas vraiment d'autres choix).

 

Un homme tout à fait recommandable … Encore du grain à moudre donc …. ]

 

Consultez aussi le livre numérique, rapport sur l’économie numérique qui donne les références de ce livre bleu dont le texte est difficile à trouver. Voici un des passages les plus explicites :

 

Acceptation par la population :

La sécurité est très souvent vécue dans nos sociétés démocratiques comme une atteinte aux libertés individuelles. Il faut donc faire accepter par la population les technologies utilisées et parmi celles-ci la biométrie, la vidéo surveillance et les contrôles.

Plusieurs méthodes devront être développées par les pouvoirs publics et les industriels pour faire accepter la biométrie. Elles devront être accompagnées d’un effort de convivialité par une reconnaissance de la personne et par l’apport de fonctionnalités attrayantes:

Éducation dès l’école maternelle, les enfants utilisent cette technologie pour rentrer dans l’école, en sortir, déjeuner à la cantine, et les parents ou leurs représentants s’identifieront pour aller chercher les enfants.

Introduction dans des biens de consommation, de confort ou des jeux, téléphone portable, ordinateur, voiture, domotique, jeux vidéo

- Développer les services « cardless » à la banque, au supermarché, dans les transports, pour l’accès Internet, …

La même approche ne peut pas être prise pour faire accepter les technologies de surveillance et de contrôle, il faudra probablement recourir à la persuasion et à la réglementation en démontrant l’apport de ces technologies à la sérénité des populations et en minimisant la gène occasionnée. Là encore, l’électronique et l’informatique peuvent contribuer largement à cette tâche.

 

Nous sommes déjà beaucoup à être accrocs : Internet, smartphone, 3G, jeux vidéos … Et c’est compter la brave ménagère qui fait ses courses en toute honnêteté et qui ramène nombre de ces jolies puces à la maison, lesquelles sont ainsi dispatchées dans la famille !

 

Nous sommes déjà bien dedans sans nous en rendre vraiment compte. Mais comment avoir le choix ? Quand il s’agira d’implanter physiquement les puces, la réaction première des gens (je l’espère) va être la suspicion et le refus. Certains vont se ruer dessus mais la plupart des gens vont la refuser.

 

Étape 3 : L’événement traumatique ou l’acceptation par la peur

 

Puis, comme le synopsis le prévoit à chaque fois, les autorités ou du moins ceux qui veulent mettre en place ce marquage vont déclencher un événement traumatique afin de nous faire adopter ces dispositifs en masse sous la contrainte.

 

Par exemple, il pourrait s’agir d’un virus mortel, sorti d’ex nihilo. Il nous serait raconté que cette maladie est mortelle sauf si elle est prise en charge très très rapidement. Et pour y aider, il faudra adopter la puce qui permettra une prise en charge médicale à la vitesse de l’éclair, les arguments de santé et sécuritaire étant les premiers mis en avant. Cette maladie ne sera pas sortie de nulle part. C’est ce qu’ils voudront nous faire croire, mais ce sont des virus qui sont déjà conçus et qui sont fabriqués en masse hier et aujourd’hui.

 

Regardez pour la grippe A la vitesse à laquelle les vaccins ont été distribués… Ils étaient déjà prêts, bien au chaud, en prévision. En plus, ils ont l’audace de nous raconter que les pauvres petits laboratoires ne pouvaient fournir niveau production. C’était du mensonge. La population française à bien réagit en refusant pour la plupart la vaccination. Qu’est ce qu’on sait de ce qu’il y avait dans ce vaccin ? A quoi avons-nous échappé ?

 

D’autant que certaines autres informations, non confirmées, font apparaître encore pire. L’implantation de ces puces pourrait se faire à votre insu lors d’une banale opération chirurgicale. Sans votre accord. Sans même que vous le sachiez.

 

Cet événement traumatique aura pour but de faire accepter les puces RFID et autres moyens de contrôle aux populations en masse, non conscients du danger qu’elles représentent.

 

Ils vont nous faire peur et susciter une réaction de panique pour que tout le monde se rue sur les puces qui sont sensées nous sauver la vie… alors que c’est tout le contraire !

 

                                                                                                        

Des pistes de solutions


 

Il existe des moyens d’inactiver ces puces si nous en avons sur nous.

 

La première, c’est de se balader dans une cage de faraday qui va bloquer le signal. Pas des plus pratique donc.

 

La seconde, c’est le RFID Zapper pour griller la puce de l’intérieur. Peu de sites en parlent (évidemment), mais vous trouverez des informations sur le site de Korben et sur le Wikipédia angais. Vous avez même un tutoriel en vidéo qui vous explique comment fabriquer votre propre RFID Zapper à partir d’un appareil photo. Il semble qu’il faille quand même avoir quelques notions d’électronique et un peu de matériel. Mais c’est toujours pareil, en se regroupant, nous pouvons faire d’une pierre deux coups !

 

La troisième, c’est que nous avons dans nos sociétés de petits génies de l’informatique et des nouvelles technologies qui ont déjà prouvé leur savoir-faire en de maintes occasions. S’ils peuvent créer des virus pour les ordinateurs et faire s’arracher les cheveux aux ingénieurs de Microsoft, peut-être peuvent-il aussi mettre au point de virus pour ces puces ? Certainement aussi chercher un moyen soit de les inhiber ou, encore mieux, d’en prendre le contrôle à distance et de mettre KO les tenants de ce projet infâme.

 

Je fais donc appel à tous ces cerveaux doués dans l’informatique et les nouvelles technologies pour qu’ils essayent de mettre leurs brillantes idées à contribution et pour nous aider à détruire tous ces systèmes de surveillance et de contrôle.

 

Il faut diffuser ces informations partout où nous le pouvons. Il faut informer toutes les personnes que nous pouvons en leur disant que ce n’est pas si bon pour eux que ce que les gouvernements veulent leur faire croire. Et comme les populations ne sont pas sensées vous croire sans preuves, faîtes leur lire au moins cet article. Je ne détiens pas toutes les vérités. Mais les preuves que j’avance sont réelles et existent et il faut alerter le plus grand nombre.

 

Il y a tellement de choses qu’ils ont décidés de nous faire ignorer. Il faut aussi prendre conscience de cela. Nous sommes maintenus tous les jours dans une bulle où nous sommes assistés pour tout. Nous sommes gardés dans l’illusion alors que nous vivons dans le plus grand des mensonges. Nous le vivons, chaque jour, sans nous apercevoir que peu à peu, nous mourons. Au mieux, nous serons vivants mais nous ne pourrons plus rien contrôler de notre vie, ni nos idées, ni nos comportements qui nous seront dictés. Et cela sans nous en apercevoir, ni sans avoir la capacité de rien y changer.

 

Aujourd’hui, ils nous préparent pour les puces RFID. Peut-être que demain, ce sera carrément des nanorobots qui se baladeront partout dans notre corps.

 

[Bientôt à venir un article sur les nanotechnologies. ]

 

IL NE FAUT PAS ATTENDRE POUR SE BATTRE !

 

C’EST MAINTENANT QU’IL FAUT AGIR !

 

Dans quelques années ou même quelques mois, il sera sans doute trop tard.

 

Je ne veux pas finir enchaînée, plus libre de penser ou d’être ce que je suis. Je veux un avenir et aussi pour mes enfants et l’ensemble de mes proches. Je pense que c’est ce que nous voulons tous.

 

La question revient à savoir si vous voulez vivre en prison pour votre vie ou mourir libre ? Beaucoup de gens se sont posés un jour cette question dans l’Histoire. Aujourd’hui, cette question va se reposer pour nous tous mais dans une ampleur mondiale. Les jours à venir ne vont pas être très roses si nous ne faisons pas ce qu’il faut dès maintenant.

 

Diffusez ! Informez !

 

Faites tourner, sur Facebook, sur Twitter et autres réseaux sociaux !

 

Autant que possible, partout. Pour convaincre les populations à ne surtout pas accepter ces puces qui sonnent le glas de notre liberté.

 

Autant que ces réseaux servent réellement à quelque chose d’utile, autre que jouer à des jeux et poker ses « amis ». Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de poids. Il ne faut pas se laisser manipuler surtout quand cet événement traumatique arrivera et qu’ils essayeront de nous apeurer pour nous faire accepter le pire !

 

Restez libres et choisissez le meilleur parti pour vous qui est de se battre pour le collectif, pour que nous puissions avoir un avenir.

 

Ce n’est pas en restant dans le chacun pour soi que nous resterons en vie, mais bien en se battant tous ensemble. Si nous sommes des milliards à refuser leur saleté de plans de contrôle, ils ne pourront pas le mettre en œuvre.

 

Ils ont incontestablement l’avantage de la technologie et des moyens notamment financiers. Ils effectuent des recherches en secret depuis des décennies et nous ne pouvons pas réellement savoir les armes qu’ils ont à leur disposition. Peut-être que les puces RFID ne sont finalement qu’un banal avatar et que l’arrêt cardiaque d’un humain peut être provoqué sans puce. Nous pouvons tout imaginer. Une simple touche sur un clavier peut peut-être leur permettre d’effacer nos mémoires, changer nos comportement ou nous éliminer.

 

Toutefois, nous avons des avantages qu’ils n’ont pas.

 

Premièrement nous avons la puissance du nombre. Ils ne pourront pas tout contrôler si nous sommes trop nombreux à nous rebeller. Lorsque même leurs agents se rebelleront, ils ne trouveront plus personne… et nous aurons gagné la guerre. C’est pour cela qu’il faut le diffuser au plus grand nombre et se tenir prêts.

 

Nous avons aussi la volonté et le courage. La puissance de l’Univers est avec nous et les liens qui peuvent unir les hommes entre eux sont la clé de la réussite.

 

L’humain a aussi avec lui la puissance notamment physique mais surtout mentale. Les recherches faites sur le cerveau depuis des années démontrent que nous utilisons un pourcentage limité de notre cerveau à l’état de veille. La nuit, nous utilisons quasiment 100 % de nos capacités. Et combien d’entre vous on déjà fait des rêves très bizarres dans lesquels ils volaient ou faisait des choses extraordinaires. Ce ne sont pas des rêves et nous en sommes tous capables. Nous sommes capables de résister à leur torture mentale.

 

Nous avons des capacités insoupçonnées et d’une puissance aussi qui pourrait nous faire frémir.Partout dans le monde, de plus en plus de personnes développent ces dons, essentiellement mentaux pour la plupart. N’avez vous jamais eu envie d’appeler un de vos proches ou de vos amis et que ce soit lui qui vous appelle au moment où vous y pensez ? Ne vous est-il jamais arrivé de voir des gens avant de les recontrer ou des évenements avant qu’ils ne se produissent ? N’avez vous jamais préssenti un danger qui s’est ensuite révelé véridique ? Que ce soit la télépathie, la télékinésie, la prescience, les prémonitions, les visions, la persuasion, l’empathie… Toutes ces capacités sont réelles et se développent en ce moment même dans toute la population mondiale. Ce n’est pas pour rien, elles sont là pour nous aider et nous donner cet avantage décisif face à ces personnes qui font du mal. Il ne faut pas en avoir peur mais au contraire les développer car ce sont elles qui nous sauverons.

 

La dernière chose, c’est que ces personnes ne peuvent pas faire de mal sans subir à un moment les conséquences que cela soit ici ou dans un autre endroit. L’univers y veillera. Il prendra soin de ne pas faire basculer l’équilibre mis en place.

 

Nous devons croire en nous et en l’espèce humaine. Nous devons y croire parce que nous sommes forts et que nous pouvons résister et changer la société. Nous en avons les moyens. C’est ce que nous devons faire pour enfin être libérés. C’est ce que nous ferons avec un grand succès.

 

Il faut aussi garder espoir.

 

Si plus personne n’a d’espoir et si personne n’y crois plus, nous sommes perdus.

 

Parfois, nous sommes enlisés dans nos problèmes et nous avons l’impression que nous n’allons pas pouvoir nous en sortir. Mais c’est faux. La plupart du temps, des solutions existent et nous ne les mettons pas en place parce que nous ne les connaissons pas ou que nous ne voulons pas les mettre en place parce que cela nous génère de la souffrance. Mais peut-être que votre voisin les connaît et peut vous aider. De même que vous avez la connaissance d’une chose qui peut sauver quelqu’un quelque part. Il faut se tendre la main et accepter d’aider et accepter aussi l’aide des autres et ne pas restés isolés. Et avec le soutient des personnes, vous pouvez dépasser vos peurs et vous soigner. Vous pouvez mettre en place les bons dispositifs pour vous aider et aider toute la population. Vous êtes une personne avec ses défauts mais aussi avec des qualités. Vous n’êtes pas plus qu’un autre mais pas moins non plus. Ayez confiance mais restez vigilant.

 

Il faut avoir confiance en nous

 

Nous pouvons tous changer.

 

Nous le devons et nous le ferons.

 

Ce n’est pas être un bisounours. Si nous continuons dans l’égoïsme, chacun à sa place, nous allons continuer à aller vers le mur. Nous n’aurons à un moment plus d’autre choix que d’aller dans le sens collectif puisque c’est la seule alternative qui nous restera. Il ne faut pas en arriver là. Décidez tout de suite d’aller dans le sens du collectif pour que nous puissions construire une autre société ensemble. Sauvez des vies et sauvez la votre aussi. Nous avons un combat à gagner et nous le gagnerons, tous, ensemble ! Personne ne nous sauvera si ce n’est nous-mêmes.

 

Ne nous laissons pas avoir par les sirènes du pouvoir et refusons de nous faire implanter une puce RFID ou de laisser n’importe quel autre système brider ou entraver notre liberté.


 

Open Suricate

 

 

 

 

 

 



22/08/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres