http://sentinelleveille.com

http://sentinelleveille.com

Pétrole et plastique, notre santé en danger

L’utilisation du pétrole, de ses dérivés et de ses conséquences
Le pétrole et ses dérivés comme le plastique sont devenus omniprésents dans notre vie quotidienne, au point de paralyser un pays, une économie entière en cas de blocages… Pollution, crises économiques, conflits géopolitiques, dépendance énergétique, épuisement des ressources naturelles… Mais parle-ton réellement de toutes les conséquences de l’utilisation abusive du pétrole ?

 

Le pétrole omniprésent… jusque dans le dentifrice

Regards Esséniens : Le pétrole omniprésent… jusque dans le chewing-gum

Regards Esséniens : Le pétrole omniprésent… jusque dans le dentifrice

Du chewing-gum aux baskets, du rouge à lèvres aux sacs plastiques, en passant par les CD et DVD, les vêtements en fibres synthétiques, les coques de téléphones portables, les scooters et autres ordinateurs, les boîtes alimentaires, les télévisions, les produits ménagers, le Nylon, les médicaments, les engrais et enfin non des moindres, le dentifrice !!! Liste non exhaustive à méditer…
Le pétrole imprègne complètement notre vie quotidienne alors qu’il nous intoxique. Les parabens, dérivés du pétrole, sont largement utilisés dans les cosmétiques, les shampooings, les mousses à raser, les produits pharmaceutiques… On se badigeonne le corps de crème au paraben, oui mesdames ! Et comble d’horreur, presque tous les produits pour bébés en contiennent…

De multiples risques pour la santé et l’environnement

La pollution et les risques de santé causés par les gaz d’échappement sont maintenant connus de tous. Mais parle-t-on des risques de maladies très graves liés notamment à l’utilisation de ces cosmétiques industriels. La sonnette d’alarme est tirée : Pourquoi les enfants développent-ils autant de cancers ? Pourquoi autant de cancers du sein, même chez les hommes maintenant ? Tout cela n’existait pas avant.
S’ajoutent à cela les réactions chimiques des aliments conservés dans des boîtes plastiques. Un effet qui est même décuplé lorsque ce plastique est chauffé,  notamment dans les fours à micro-ondes. Les particules dégagées par nos télévisions, nos ordinateurs… sont un autre effet reconnu sur le réchauffement climatique.

Sur fond d’hypocrisie générale financée par les pétroliers

L’AFSSAP (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) dénonce les effets du pétrole mais autorise quand même son utilisation. Alors bien sûr, on met des normes maxima. Pour rassurer, on nous dit que les quantités sont infimes et sans risques. L’hypocrisie est de mise.
On étouffe les recherches des laboratoires ou des chercheurs indépendants qui clament leur désaccord. Les lobbies pétroliers et plastiques financent eux-mêmes des études pour semer le trouble dans les esprits à gros renfort de publicités.

L’origine scientifique du pétrole

Regards Esséniens : L’origine scientifique du pétrole

Du point de vue scientifique, le pétrole est constitué de matières organiques en décomposition qui n’ont pu être recyclées normalement. Il provient de la décomposition des corps qui n’ont pu être ‘digérés’ par la terre.
Mais comme pour tout aujourd’hui, les hommes considèrent avant tout la terre comme une ressource, comme une matière première, dans laquelle ils se servent, exploitent et pillent, dans l’inconscience totale. Comme si tout leur était dû, sans respect ni gratitude.
Les hommes ont tourné le dos à la sagesse et aux lois de la vie. Ils ne savent plus que la terre est vivante, et à vrai dire, cela ne les intéresse même pas.
La science essénienne reconnaît les résultats des études scientifiques mais propose et apporte un éclairage et un niveau de conscience plus subtils.

La science essénienne : une vision animiste du monde

Dans la culture essénienne, la Terre est un organisme vivant dont l’homme fait partie intégrante, au même titre que les animaux, les végétaux, les minéraux, les éléments. Le tout formant un tout vivant et cohérent, où chaque être vivant a sa place. Ainsi la terre, par exemple, renferme des forces de décomposition qui jouent un rôle majeur en participant au recyclage de tout ce qui est mort.
A l’image du fumier qui permet de faire pousser les tomates ou les roses, ces forces - que toutes les traditions ont souvent appelé ‘démons’ - sont destinées à rester dans le sol afin de servir le vivant. Elles sont alors transmutées dans les arbres ou les fleurs, et activent la vie en nourrissant les racines.

Le pétrole, un condensé de noirceur

Regards Esséniens : Le pétrole, un condensé de noirceur

Dans leur inconscience et leur ignorance, les scientifiques jouent aux apprentis sorciers en plongeant dans les profondeurs de la terre pour en extraire des substances que celle-ci avait pourtant cachées. La terre est comme une Mère aimante qui, sans cesse, prend la nature inférieure de l’homme, ses déchets, ses maladies, pour les recycler. Mais certains de ces déchets sont tellement toxiques que la terre elle-même ne peut les transformer. Alors elle les stocke et les emprisonne dans des régions protégées et inaccessibles. Ainsi, elle protège l'homme de son inconscience et lui permet de continuer à vivre, dans l'espoir qu'il trouve le chemin de la sagesse et de la conscience.
Le pétrole, enfoui dans la terre, est un des lieux de stockage des déchets hautement toxiques en provenance du psychisme malade de l’humanité. C’est en lui que sont emprisonnées la colère, la haine, la cruauté, ce qui est réellement sombre et toxique. Ainsi à travers le pétrole, c’est leur propre colère qu’ils extraient et ramènent au grand jour.

Science sans conscience…

Les scientifiques eux-mêmes reconnaissent qu’il faut des circonstances exceptionnelles pour que la matière organique en décomposition devienne du pétrole. Alors oui, le pétrole est vivant. Il a une âme, véhicule un esprit, une intelligence, une force magique qui, une fois libérée, peut agir sur l’âme, le psychisme de l’humanité.
Les hommes ont bâti et animé toute une civilisation, tout un monde en extrayant la noirceur de l’âme humaine. Ils ont libéré ce qui avait été rejeté du ciel et des profondeurs de la terre.
Le carburant ainsi obtenu devient ‘l’essence’, non plus l’âme de la vie, mais l’essence, l’âme des machines, d’un monde métallique et industriel.
Les matières plastiques, issues du pétrole, omniprésentes, rayonnent leur influence et agissent puissamment sur le monde de l’homme en détruisant la nature. L’homme est dénaturé par un monde de plus en plus artificiel.
La science moderne est en total désaccord avec elle-même,  elle reconnaît le côté nuisible pour la vie en général mais ne veut pas s’arrêter de produire. Économie oblige…
Ce que la terre Mère avait pris soin de cacher pour préserver l’homme, celui-ci va le rechercher jusque dans les entrailles de la terre pour en emplir son monde, souiller la Mère de son inconscience et se rendre malade.
Vers une nouvelle écologie
A la lumière de cela, il n’est pas étonnant que le monde dans lequel nous vivons soit de plus en plus dirigé par des forces incontrôlables qui mènent à la grande disharmonie, la souffrance et la destruction totale. Cet exemple du pétrole montre la façon dont les Esséniens envisagent l’écologie depuis la nuit des temps : étudier et respecter les lois de la Nature pour la servir et non l’asservir.

http://www.essenia-europe.org/Petrole-et-plastique-notre-sante-en-danger



22/09/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres